Le site officiel
du Chanteur et Comédien Niçois

"Sur le chemin du Vedettariat"
 


Préfacé par Jean-Paul de BERNIS

Chevalier de la Légion d'Honneur

Chevalier de l'Ordre national du Mérite

Commandeur des Palmes Académiques

 

PREFACE


   J'ai accepté de préfacer ce livre pour trois raisons :

-1°) en ma qualité de Président d'honneur (depuis onze ans)de l'Aigle de Nice international, Grand Prix d'Arts Plastiques de Nice et PACA, dont Alain BIDEAUX en est le Fondateur et émérite animateur.

-2°) en ma qualité de Président général de l'Académie internationale du Mérite et Dévouement Français (41.256 Lauréats depuis 55 ans, dans 40 Nations) dont Alain BIDEAUX en est l'un des plus dynamiques Délégués.

-3°) parce qu'on ne refuse rien à un personnage aussi attachant par sa gentillesse, sa générosité, son sens de l'humour, de la comédie et du folklore.

   J'avoue découvrir son parcours très atypique, voire surprenant, en même temps que vous chers lecteurs;
   Nous le suivons depuis sa prime enfance malheureuse ,jusque dans toutes les méandres chaotiques d'une vie semée d'embûches.

   Il nous étonne par son talent multi-facettes de : Comédien; Compositeur; Chanteur; organisateur; Entrepreneur de spectacles; Editeur; véritable Artiste de variétés, venant s'ajouter à son côté sportif de karatéka d'où il tire cette pugnacité, ou encore de Coureur cycliste voulant  s'efforcer de sortir du peloton en donnant toujours des coups de reins pour passer la ligne d'arrivée en vainqueur !
   A quel prix ?  que de sueurs.

   Pour ma part, l'Etudiant "Lettres Classiques" que je fus, avoue y perdre son latin !
   Il est difficile de le suivre... voire impossible.
   Nul autre que lui eut pu mieux narrer cette vie mouvementée d'un autodidacte, dépassant "les Fleurs du Mal "de Baudelaire"

   C'est en quelque sorte une autobiographie qui met en exergue cette volonté farouche de vaincre.
   La peine précède ce mélange à la joie, la tristesse à la gaité,le désespoir à l'espoir, l'anxiété à la sérénité, l'aigreur à la douceur, le trac à l'assurance, le malheur au bonheur, la détresse à la gloire.

   Certains passages m'ont rappelé "Victor Hugo" qui parlait de :"taudis abject", ou plus triste encore François Mauriac qui citait: "je retrouvais des lambeaux du passé accrochés partout".

   Grâce à un courage à nul autre pareil Alain BIDEAUX connaîtra une longue expérience des planches et plateaux, et ce volontarisme sera sanctionné par de très nombreux Prix et Récompenses en France et à l'étranger.

   Le "gêneur" qu'il pensait être s'auto-éliminera de son carcan et comme l'Aigle il s'envole"sur le Chemin du Vedettariat"

   Ce patriote de descendance familiale est apprécié par l'ensemble de la classe politique de la région PACA.

   J'aurai grande joie de présenter publiquement ce Livre sorti des Presses le matin du 29 Juin 2012,en même temps que je présenterai à l'assistance Alain BIDEAUX, sur la scène du Casino RUHL Barrière à Nice, pour un concert live conçu par lui, où il se produira en "vedette", accompagné de neuf musiciens, six danseuses, un groupe floklorique, deux poètes de renom et un magicien.

   Il est bien connu que le secret du succès passe par la pratique consacrée d'une concentration basée sur l'amélioration d'une compétence.

Il n'a pas à rougir de ses prestations.
A "70 ans"... il réalise enfin... ses rêves !
Souhaitons-lui tout le succès et le bonheur qu'il mérite


Jean-Paul de BERNIS

Président général de l'Académie internationale
du Mérite et Dévouement Français
 v.Président d'Arts-Sciences-Lettres

 

Extrait:

Je suis un gêneur qu’il faut éliminer

OUI !… Le chemin du Vedettariat est un chemin que tous croient très facile. Vous découvrirez par mes écrits que ce chemin est très ambigu et très difficile, surtout lorsqu’on ne compte que sur soi-même… il ne faut JAMAIS compter sur les autres… aide-toi et le ciel t’aidera…

j’en ai fait, malheureusement l’expérience et c’est pourquoi, je m’adresse aux jeunes qui veulent devenir « VEDETTE DE LA CHANSON »… Ils doivent savoir que, seul, le chant ne suffit pas. Il ne faut surtout pas se laisser tenter par une image qui fausse la réalité. Savoir chanter est certainement important mais il faut aussi être :

• ORGANISATEUR

• ENTREPRENEUR

• AMBITIEUX

• VOLONTAIRE

• SIMPLE

• TRAVAILLEUR

• TENACE

• CULOTTE

Et il ne faut pas avoir peur d’avancer sans aucun regret et ne jamais se retourner. Il faut aussi être honnête et intègre, ne pas se laisser corrompre et suivre son destin tel qu’il a été tracé par le Dieu tout puissant. Ne pas chercher à se prendre pour un dieu et à écraser les autres sous prétexte qu’on est le plus fort. Il faut aussi travailler et n’avoir peur de personne. C’est le secret de la réussite. Prendre la vie à pleines dents. Je sais que c’est difficile voire même très difficile, surtout quand lorsqu’on est confronté à des concurrences impitoyables qui ne vous font pas de cadeau et qui pour la plupart ont le fric et les relations.

Et ben oui, vous voyez le bon côté des choses, une montée vers un Vedettariat sain, serein, facile qui vous rapporte beaucoup d’argent… du temps d’Edith Piaf, Maurice Chevalier, etc. c’était aussi très difficile de se lancer mais c’était autre chose… Il n’y avait pas la télévision qui bourrait le crâne des téléspectateurs avec des chanteurs « merdiques » qui sont là pour remplir les poches des producteurs… les chanteurs se démerdaient eux-même par leurs propres moyens… ils se produisaient et chantaient avec leurs tripes… ils se faisaient remarquer et c’était parti… mais aujourd’hui avec la télévision, ce n’est plus pareil… vous avez le fric, alors vous êtes bon… et puis STOP, y en marre qu’on me dise « mais on ne vous voit pas à la télé » ou bien , « on ne vous entend pas à la radio »… et puis « si ce chanteur ne passe ni à la télé et ni à la radio, c’est qu’il doit être un chanteur merdique »… HALTE à la démagogie grandissante sur les petits chanteurs qui ne passent pas à la télé…ne vous a-t-on jamais dit « chaque individu sein d’esprit doit avoir au moins une chance dans sa vie » ???…


Et bien oui, c’est cela ce VEDETTARIAT de « malheur » qui ne donne la chance qu’à une certaine catégorie de gens… à ceux qui ont du fric…

Vous avez dit « fric » ?… je n’en ai pas…
Vous avez dit « politique » ?… je n’en fais pas…
Vous avez dit « coucheries » ?… Ce n’est pas le genre de la maison…

Vous avez dit relations ?… ah là oui, j’ai plein de relations comme chantait si bien Charles Trenet :… « J’ai des relations mondaines, j’ai des relations »… mais à quoi peuvent-elles bien servir ces relations ?… à rien… pourquoi à rien pourrait-on me poser comme question ???… et bien tout simplement lorsqu’on est un gentleman, et bien on ne demande rien… surtout lorsque parmi ses relations on a des Amis très haut placés… cela fait mauvais effet de demander à un Ami de vous placer à la Télévision ou de vous « pistonner » pour trouver des Galas… j’ai mon amour propre, ma fierté ça serait plutôt aux Amis de penser à vous pistonner… c’est vrai que je demande mais pas pour moi, pour les autres…

Vous découvrirez avec moi toutes les arcanes du métier… un métier où il est facile de gagner beaucoup d’argent en jouant simplement le rôle de la cigale… et des candidats, il y en a plein la planète… il n’y a qu’à voir le casting qu’organise la Star Académy…vu le nombre de candidats, vous avez tout compris… et rien que des jeunes… je ne parle pas des moins jeunes comme moi… tout le monde veut chanter… tout le monde croit que c’est l’Amérique pleine aux as… par ici la bonne soupe… Moi, je dis que c’est faux !… Beaucoup d’élus et très peu d’appelés… on ne s’improvise pas chanteur… on naît chanteur…

Croyez-moi, l’Homme sera toujours un fauve pour l’Homme… il ne pensera qu’à dévorer son semblable, car il aura toujours peur que celui-ci, un jour ou l’autre, lui prenne sa place.

il ne pense qu’à lui… à assouvir ses désirs pour se remplir les poches… chacun pour soi et Dieu pour tous… la jungle Artistique… Et ben oui, c’est exactement cela qui m’est arrivé, on m’a dévoré avant même que je devienne important, car j’étais susceptible de leur enlever des clients éventuels… je suis un gêneur qu’il faut éliminer… voilà l’image même du spectacle tel qu’il est…

Je me suis ruiné, j’ai affronté les vents politiques, les marais artistiques, mais une seule chose pour moi compte : « Les autres y arrivent bien, pourquoi pas moi ?… ». J’ai abouti dans le Vedettariat tout seul, comme un grand. Je ne connaissais même pas une note de musique, ni la vie dans les milieux artistiques. Il m’a fallu seulement gagner un premier concours de chant en 1965 pour déclencher en moi le mécanisme de l’Ambition pour accéder au Vedettariat…

Mais à cette époque, la Star Academy n’existait pas et on nous faisait des promesses qui n’étaient pas tenues. Par exemple, ce concours que j’avais remporté au Palais des Expositions le dimanche 5 novembre 1967 devant + de 5.000 pieds noirs avec ma première chanson « Tout ça c’est du Français »… quel grand succès inoubliable !!!… mais la promesse d’un certain imprésario M.V. connu sur la place publique n’a pas été tenue… je devais enregistrer un 45 tours à Paris tous frais payés… du vent toujours du vent…

Pour ma part, je suis né chanteur… j’ai toujours chanté… durant toute ma jeunesse à l’Escarène, village situé à une vingtaine de kilomètres, je chantais des chansons de Gilbert Bécaud, mon chanteur préféré de mon enfance… Charles Aznavour aussi , Sacha Distel, Mick Micheyl, Line Renaud,… puis en grandissant, ce fût Adamo où je connaissais tout son répertoire par coeur… ainsi que Nino Ferrer, Otis Redding, Michel Polnareff… etc.

Amoureux fou du Jazz et du Rythm and Blues, j’avais même osé reprendre « RESPECT » dans le style même du créateur mais en français. Et quel succès dans les Festins de la Région.

C’est dur dur mais une chose certaine, ce n’est pas en disant que c’est dur que cela sera plus facile… Il ne faut pas avoir peur de passer sans hésiter… il ne faut pas être timide, savoir ce que l’on veut… et ne jamais s’arrêter en route comme certains que j’ai connu et qui se sont découragés…

Mais, ce que le monde ignore c’est qu’Alain Bideaux est un « monstre » une sorte de « bulldozer » qui nettoie tout sur son passage car, quand il veut passer, il passera… personne au monde n’a le droit de l’arrêter ou de l’empêcher de réussir et d’avoir la foi… car je suis à son service en essayant de faire du bien autour de moi… je suis un juste à son service car seule sa justice est à craindre… voilà telle est ma conception… Je ne dois pas être un gêneur… le soleil brille pour tous…


Dépôt Légal 29 juin 2012. 188 pages. 13 Euros.

Pour le commander, cliquez sur ce lien et précisez le nombre d'exemplaires a commander,
la ou les dédicaces souhaitées. Le chèque du montant de la commande
(13 euros par exemplaire) sera a adresser à l'adresse suivante:

Alain BIDEAUX

Résidence Octopussy
133 route de Bellet

06200 NICE

 

 

 

(C) 2008-2012 Alain Bideaux, Tous droits réservés